Le Tour du Monde de Thomas

Seul et en stop, de septembre 2006 à septembre 2007

25 août 2006

(France, Espagne) Kms parcourus : 820 ; Argent dépensé : 1.3 €

Vendredi matin, 9h00. Je rejoins la porte d`Orléans en métro avec ma soeur. Le moment est un peu lourd en émotion alors pour détendre l´atmosphère, je me suis confectionné un panneau avec écrit Sydney dessus. Cela fait sourire certains automobilistes, d´autres me font signe le plus sérieusement possible qu´ils ne vont pas à Sydney ! Pas le temps de philosopher sur la folie de mon aventure, Yassine et Amine me prenne au bout de cinq minutes et je file vers Orléans. Nous discutons du Maroc et de l´Algérie, des problèmes en Kabylie et au Sahara Occidental. A peine descendu de voiture, Pierre qui travaille dans les décors pour films et qui a effectué sa scolarité dans un Lycée autogéré de Paris, me pousse vers le sud. Souvenirs, souvenirs, nous passons Tours sous une averse mais apercevons quand même la cathédrale Saint Gatien. A Saintes, je n´ai pas le temps de souffler, je suis pris en stop par un couple tourangeau qui me descend jusqu´à Bayonne. Charly, maçon super sympa et Monique, qui n´avait jamais pris d´autostoppeurs m´emmènent à la ville frontière Hendaye et me conseillent de prendre un petit train basque (le Tobo) pour rejoindre San Sebastian en Espagne. Je fais la rencontre, à San Sebastian de Suzana, trentenaire. Elle bosse au palais de justice et m´offre gentiment une bière mais pas de toît ! Je finis donc la soirée avec Umberto et Georges, clodos de profession mais trilingues (espagnol, basque, anglais), accompagnés par leurs deux chiens Black and White. L´ambiance est digne des films de Kusturica, c´est à dire complètement loufoque : la fine équipe s´engueule, se réconcilie, crie fort, reçoit la visite régulière des flics qui ne veulent voir personne dormir ! Je finis par décamper et me trouver un parc public un peu plus calme.

Posté par thomasdivier à 21:38 - 01. 08/2006 Départ de France - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire