Le Tour du Monde de Thomas

Seul et en stop, de septembre 2006 à septembre 2007

18 octobre 2006

(Brésil) Kms parcourus : 520 ; Argent dépensé : 4 Eur

Réveil au milieu de la nuit, le rythme de conduite de Gabriel est, disons-le, très spécial. Nous avons quitté à mon grand regret Pedro et notre convoi se résume désormais à ce camion d'une autre époque qui rugit dès que la topographie est défavorable, tel un vieux Stearman au décollage, les freins bloqués en bout de píste. C'est la seule pensée agréable qui me vient à l'esprit quand je vois le nuage de fumée qui monte derrière nous. Mais Gabriel se contrefout de l'environnement, balance ses poubelles par la fenêtre, fait des sourires indécents à des filles sur le bord de la route et réclame la peine de mort pour tous les détenus, lorsque nous passons devant une prison. Le voyage est très éprouvant, voyez-vous. Nous effectuons deux livraisons à Teresina puis restons planté sur un parking sans âme, dans la banlieue. Gabriel a trouvé un pigeon pour acheter son camion et les négociations s'éternisent. Je rejoins pour ma part Sylvain Tesson et l'officier polonais évadé du Goulag, Rawicz, dans l'immensité et la blancheur de la Sibérie. C'est plus poétique que les discussions "mécanique". Nous reprenons la route à la tombée de la nuit et nous nous arrêtons dans l'Etat du Maranhão. Nouvelle nuit sur un hamac, c'est assez confortable finalement. Le seul ennui est l'odeur et le bruit que dégage le camion voisin lorsqu'il décide subitement de partir au milieu de la nuit.

Posté par thomasdivier à 14:25 - 07. 10/2006 Brésil - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire